L'histoire de la fête de l'oiseau...

14ème, 15ème siècle ?

Une seule certitude, le tir à l’Oiseau ou tir au Papegai est une coutume très ancienne, si certains historiens n’hésitent pas à la faire remonter jusqu’au Troyens, il est plus certain de voir les origines du tir à l’Oiseau au début du 14ème siècle. C’était un tir à l’arc, à l’arbalète ou à l’arquebuse, dont le vainqueur prenait le titre de Roi et avait droit à certains privilèges.

Dès le quinzième, on le trouve en usage dans la plupart des provinces de France, mais aussi en Suisse, et dans les Flandres.

Dans la longue liste des rois qui se sont succédés depuis le début on trouve à Rennes, un certain Duguesclin qui avait remporté ce prix!

Plus modestement les fêtes de l’Oiseau dans le pays de Gex ont été nombreuses et vivaces jusqu'à la guerre de 1914. Ferney-Voltaire, Divonne, Chevry, Gex et St-Genis-Pouilly bien sûr mais aussi dans le Jura à Mijoux, Lelex et dans le canton de Vaud.

Le conflit meurtrier de 1914 arrête la fête de l’Oiseau à St-Genis-Pouilly.


En 1950 une poignée de passionnés décident de relancer cette coutume si ancienne. Monsieur Jean PERNET prend le titre de Roi et organise les festivités de l’année suivante
Depuis chaque année en mai ou en juin, les Chevaliers de l’Oiseau maintiennent cette tradition. Le lundi les mats sont dressés, un pour le Roi un pour le Roitelet et la fin de l’après-midi retentit des coups de carabine. C’est un honneur d’être sacré Roi et Roitelet, d’être à la fois l’héritier et le gardien d’une tradition si ancienne.
Saint-Genis Pouilly et Gex sont loin d’être les seules villes à maintenir cette tradition. La liste est trop longue pour être intégralement nommé ici. Citons simplement : Aix les Bains, la compagnie d’arc de Moussy (77) et Le -Puy –En-Velay